Révisions et Audits

____________________

 

Contrôle ordinaire et contrôle restreint

Il existe un devoir de contrôle ordinaire pour les sociétés publiques et les entreprises de taille importante, tandis que les plus petites sociétés sont soumises à un contrôle restreint. Les très petites entités peuvent même renoncer à un audit sous certaines conditions.

Les entreprises soumises à un contrôle ordinaire doivent mettre en place un système de contrôle interne (SCI). L’organe de révision est en outre tenu de remettre au conseil d’administration un rapport détaillé dont la teneur se conforme à des règles précises.

En notre qualité de partenaire de confiance, nous vous assistons volontiers dans ces tâches.

Nous effectuons des audits sur tout le territoire suisse, en français, allemand ou en anglais.

Dans l’exercice de notre mandat, nous nous intéressons à :

  • Vous fournir un compte rendu fiable et indépendant de la situation financière de l’entreprise.
  • identifier tout élément d’amélioration possible et vous suggérer les éventuelles mesures à prendre.
  • émettre des rapports pouvant vous servir de référence dans le cadre de négociations futures avec des relations d’affaires, une banque, etc. ; l’image et la réputation de votre entreprise se trouvent ainsi renforcées par votre capacité à présenter des états financiers professionnels.
  • vérifier que l’entreprise remplit ses exigences statutaires.
  • donner une opinion indépendante quant au système de contrôle interne (SCI) de l’entreprise si le cadre légal le demande.

Fondation, Restructuration

La sécurité des capitaux propres et la protection des créanciers revêtent une importance particulière en Suisse.

Nous maîtrisons parfaitement les dispositions relatives aux transactions sur capitaux propres et aux restructurations et, en tant que conseiller, nous vous proposons notre assistance dans ce domaine.

En tant qu’auditeurs, nous contrôlons vos transactions relatives au capital. Vous avez ainsi l’assurance du respect des dispositions légales et, le cas échéant, d’autres règles spéciales plus contraignantes. Nous veillons également à ce que les transactions soient dûment enregistrées et approuvées auprès des instances officielles.

Vérification lors de la fondation ou lors d’une augmentation de capital qualifiée :

  • Apport en nature
  • Reprise de biens effective ou envisagée
  • Libération par compensation
  • Avantages spéciaux (parts de fondateurs)
  • Augmentation de capital conditionnelle

Vérification lors de :

  • fusion
  • scission
  • transformation
  • transfert de patrimoine

Vérification lors de la réduction de capital :

  • réduction de capital avec remboursement des parts
  • réduction de capital sans remboursement de parts (généralement, dans le cadre d’assainissements)

En savoir plus sur:

    Les comptes selon RPC / IFRS

    Les entreprises opérant à l’échelle internationale se doivent aujourd’hui de présenter leurs comptes selon des normes reconnues. Outre la norme IFRS (International Financial Reporting Standard), la plus répandue à l’échelle internationale.

    Nous connaissons les problèmes liés à l’application des IFRS (y compris des IFRS pour PME). Nous suivons en permanence les évolutions dans le domaine des IFRS et rédigeons des lettres de commentaires sur les projets de consultation.

    En Suisse également, il est indispensable d’appliquer les IFRS pour être autorisé à la cote «Main Standard» de la SIX Swiss Exchange. Les entreprises non cotées auront recours aux IFRS pour PME.

    Les entreprises du second marché doivent répondre à la norme reconnue des RPC.

    Nous vous proposons les prestations suivantes dans le domaine des IFRS et des IFRS pour PME, ainsi que pour les prestations selon les RPC.

    • Contrôle des états financiers individuels et des comptes consolidés
    • Contrôle des Reporting Packages
    • Assistance spécialisée dans le cadre l’établissement des comptes annuels ordinaires et des bilans intermédiaires
    • Etablissement intégral ou partiel des comptes consolidés pour des clients non audités par nos soins
    • Transition des normes CO ou RPC aux IFRS ou aux IFRS pour PME (ou inversement)
    • Accompagnement dans  le cadre de votre projet de transition
    • Elaboration des directives de groupe et des structures des rapports
    • Assistance dans le cadre de l’interprétation et de la mise en place pratique d’aspects spécifiques aux IFRS
    • Allocations du prix d’acquisition (PPA), évaluations de la juste valeur et tests de dépréciation en tant que tiers indépendant
    • Expertises et secondes opinions
    • Rédaction des publications

    En savoir plus sur:

     

    Adaptation à des normes comptables reconnues (Swiss GAAP RPC, IFRS)

    Bien que les normes IFRS soient solidement établies en Suisse et en Europe depuis des années, les raisons de procéder à un changement de présentation des comptes restent nombreuses. Qu’une entreprise jusqu’alors non cotée vise une introduction en Bourse, que des banques promeuvent une présentation des comptes transparente, qu’un groupe vise une internationalisation plus développée ou un rachat par un nouvel associé (notamment via des groupes internationaux, des sociétés de private equity, etc.).

    Si vous décidez de procéder à la conversion de votre présentation des comptes, nous vous aiderons volontiers à identifier les différences matérielles en termes de comptabilisation, à planifier le processus de conversion, à établir des mémos sur la comptabilisation ainsi que le calcul des montants d’adaptation, à établir les annexes, à former vos collaborateurs, à élaborer des manuels de comptabilisation ainsi que les rapports financiers.

    En savoir plus sur:

    SCI Système de contrôle interne

    Les techniques de contrôle interne sont fortement influencées par la pratique de l’audit. En effet, en tant qu’auditeur nous sommes amenés à constater des situations à risques et à vous proposer des recommandations permettant de les diminuer. Le but de l’audit est donc de réduire le niveau de risque de façon à obtenir une assurance raisonnable du bon fonctionnement de la fonction ou du processus audité.

    Pour effectuer ce travail nous basons notre démarche sur notre connaissance des objectifs de contrôle du domaine audité. Or ces derniers reposent sur la connaissance qu’il a des bonnes pratiques. Elles sont la base des règles de contrôle interne qu’il faut vérifier. L’audit est donc à la base de toute démarche de contrôle interne. Nous allons donc nous assurer que les règles de contrôle interne sont effectivement appliquées et donnent les résultats attendus.

    Révision LBA (Loi contre le blanchiment d’argent)

    La lutte contre le blanchiment est régie principalement par la “Loi fédérale concernant la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme dans le secteur financier (loi sur le blanchiment d’argent – LBA)”.

    Sont soumis à cette loi tous les intermédiaires financiers: banques, assurances-vie, casinos, sociétés d’investissement, négociants en valeurs mobilières, etc. Sont également soumis par assimilation les personnes qui, à titre professionnel, acceptent, gardent en dépôt ou aident à placer ou à transférer des valeurs patrimoniales appartenant à des tiers (incluant, s’ils pratiquent ce type d’activité, les notaires, avocats, sociétés fiduciaires, etc.).

    La loi prévoit, principalement, l’obligation d’identification du cocontractant, l’identification de l’ayant droit économique, l’obligation de conserver les documents, l’obligation de formation des collaborateurs de l’intermédiaire financier, l’obligation de dénoncer les cas soupçonneux et le blocage des avoirs. En outre, toute personne soumise à la loi est liée à un organe de contrôle et de régulation.

    • Les clients prennent rarement la mesure de la complexité des risques de fraude auxquels leur organisation doit faire face et n’évaluent ni l’adéquation de leurs cadres de contrôle ni leur exposition nette aux risques identifiés.
    • Le personnel n’est pas informé des actions à mener dans le cas où il découvrirait ou suspecterait une fraude : celle-ci peut alors ne pas être signalée ou traitée de manière inappropriée.
    • Insuffisamment préventifs, les cadres de contrôle donnent aux criminels la possibilité de commettre des fraudes qui, en l’absence de contrôles de détection, peuvent perdurer longtemps avant d’être bloquées.
    • Le niveau de fraude augmentant en période de ralentissement économique, le faible taux de signalement des fraudes laisse plutôt penser que les mécanismes de détection des fraudes ne sont pas assez efficaces.
    • Les changements au sein de l’organisation (acquisition, licenciements, etc.) risquent d’entraîner des failles dans l’environnement de contrôle, qui peuvent être exploitées par les fraudeurs.
    • Si un client évolue dans une industrie ou un secteur réglementé, la détection d’une fraude risque de se traduire par un renforcement de l’attention portée par le régulateur (et donc une perte de temps) et une multiplication du nombre de dossiers à produire.
    • Faciliter les exercices d’évaluation interactive des risques de fraude pour cartographier, quantifier et former les principaux intervenants aux risques rencontrés par l’organisation et à la manière de les prévenir.
    • Cartographier les contrôles clés dans les domaines d’intérêt et vérifier la mise en place de cadres de contrôle préventifs et de détection adéquats servant à diminuer les risques (inclut l’exercice d’une surveillance continue des contrôles et l’emploi d’autres solutions technologiques).
    • Développer des stratégies, des cadres, des politiques et des procédures coordonnées pour lutter contre la fraude.
    • Dispenser des formations de sensibilisation à la fraude (en tête-à-tête ou online) destinées aux conseils d’administration, aux comités d’audit, à la direction et aux employés.
    • Evaluer l’efficacité du programme de sensibilisation à la fraude appliqué par un client grâce à des sondages en ligne.
    • Donner des conseils sur les méthodes efficaces de prévention de la fraude.
    • Recourir à l’analyse des données pour entreprendre des contrôles à 100 % des systèmes et données clés.
    • Mener des enquêtes ciblées conjointement avec les services Forensics et conformément aux normes en vigueur.

    En savoir plus sur: